Stiftung Bergwaldprojekt.

Notre objectif.

Conserver, soigner et protéger la forêt et les paysages cultivés en montagne au moyen d'engagements de travail, et améliorer la compréhension du public pour les intérêts de la forêt.

Notre Philosophie.

Des bénévoles vont en forêt de montagne pour y travailler, des professionnels les y encadrent et leur expliquent les réalités et interactions du fascinant écosystème qu'est la forêt de montagne.

Sur nous.

Le Bergwaldprojekt a été fondé en 1987, c'est une fondation d'utilité publique dont le siège est à Trin GR. Depuis 1987, environ 37'500 bénévoles se sont engagé-e-s durant près de 185'000 journées de travail pour soigner les forêts de protection dans l’espace alpin. Le travail bénévole permet aux participant-e-s de ressentir la forêt de montagne à même leur peau et de faire une contribution active au maintien des fonctions protectrices de la forêt de montagne. Cela encourage aussi la prise de conscience personnelle et écologique. Le travail de la Fondation Bergwaldprojekt est possible grâce à des dons, des legs, des contributions d'organisations partenaires et de propriétaires de forêts.

Pourquoi nous faire un don.

La forêt de montagne a d'autres contraintes temporelles que nous. Nous devons y être attentifs et soigner la forêt au-delà de notre mort. Un legs pour le Bergwaldprojekt se transforme en vrai travail en forêt de montagne. Et l'engagement des bénévoles est une bonne façon de diffuser notre approche.
WedermannAndreas2

Contact:

Andreas Wedermann
Chargé des legs et héritages

Via Principala 49
7014 Trin

081 650 40 40

https://www.bergwaldprojekt.ch/fr/index.php

Notre dernier projet.

bild 3

Stiftung Bergwaldprojekt

Depuis 1990, le Bergwaldprojekt participe à la reconstitution de la forêt de protection de Curaglia. Près de 700 bénévoles y ont déjà travaillé et y ont appris beaucoup sur la forêt de montagne. Ils ont tracé 13 km de sentiers, planté plus de 55'000 arbrisseaux, construit des clôtures contre la faune et plus de 200 trépieds contre la neige. Aujourd'hui, il s'agit surtout de soigner la jeune forêt pour que dans 30 ans une forêt stable protège le village et la route qui mène au Col du Lukmanier.