CONSIGNEZ VOS DERNIÈRES VOLONTÉS PAR ÉCRIT.

En Suisse, trois personnes sur quatre ne rédigent pas leurs dernières volontés de manière légalement contraignante. C’est ce qu’a révélé un sondage représentatif réalisé par MyHappyEnd en collaboration avec l’institut d’étude de marché et d’opinion Demoscope, à l’échelle nationale.

En Suisse, beaucoup de gens ne savent pas que des héritages peuvent être destinés à des organisations à but non lucratif. A cet effet, la loi suisse a prévu la quotité disponible, qui est la part dont on peut disposer selon sa propre volonté, même s’il existe des héritiers réservataires. Selon une nouvelle étude de l’Université de Lausanne datant de 2015, 76 milliards de francs sont transférés par héritage chaque année en Suisse. La part de ce montant revenant aux organisations à but non lucratif s’élève seulement à 1–1,5%.